Découverte: Amora Make-up, maquilleuse – Cameroun

0
770

Critiq peeps aujourd’hui nous allons à la découverte d’une discipline ou plutôt d’un art assez distingué chez nous en Afrique et particulièrement au Cameroun, le maquillage professionnel à travers la pépite qu’est Amora Make-up. On y go!

Maquillage pour Halloween par Amora make-up

Stephie Eyoum: Bonjour Amora, pouvez-vous vous présenter à nos chers lecteurs?

Amora: Bonjour très chers lecteur et merci Stephie pour cette opportunité que vous me donnez de partager mon expérience. Je me nomme EKOA ODZO Anouchka Yolande-Karel, âgée de 21ans, étudiante en Gestion des ressources humaines à l’Université Catholique de Buea.

Anouchka EKOA ODZO, la pépite derrière Amora Make-up

Stephie Eyoum: Alors Anouchka qu’est ce qui vous a poussé à vous lancer dans le métier de maquilleuse professionnelle?

Amora: Je dirais que c’est mon amour pour le <nyanga> comme on le dit si bien chez nous! C’est une passion que je nourris depuis le bas âge, je préférais les crayons au détriment des poupées barbie dont toutes les filles de mon âge à l’époque raffolaient. J’ai eu le soutien de plusieurs proches dont l’Entrepreneur Keugabe Dominique, qui m’a particulièrement encouragé à m’engager de manière plus sérieuse. C’est ainsi qu’en 2017, je décide d’en faire un métier alternatif en plus de poursuivre mes études.

Stephie Eyoum: Comment faites-vous pour allier votre métier de maquilleuse à vos études?

Amora: Je ne le dirais jamais assez, il est essentiel de revoir ses priorités. L’école est une priorité pour moi au même titre que ma passion pour le maquillage l’est. Alors face à chaque situation, j’évalue celle qui a le plus de priorité à l’instant présent et j’essaie de jongler (rires). La vérité est que c’est très difficile, mais jusqu’ici par la grâce de Dieu tout va bien.

Stephie Eyoum: Quelles sont les difficultés que vous rencontrez au quotidien?

Amora: La première a été évoquée plus haut, notamment celle de pouvoir associer mes études et mon activité. Comme autre difficulté, je dirais ma renommée, car présentement au Cameroun, on compte approximativement plus de deux cent maquilleuses et le métier étant en plein essor, il est impératif d’être constamment au top ou parmi les plus sollicités. Présentement, je travailles énormément sur mon image en étant plus active sur les réseaux sociaux et sur le terrain en maximisant le bouche à oreille. J’ai également un challenge en terme de ressources humaines, car pour le moment je suis seule par conséquent en période affluente, je ne peux honorer à toutes les demandes car je n’ai pas d’équipe.

Stephie Eyoum: Parlant de vos réseaux sociaux, on y a très souvent vu des œuvres de type assez artistique, faites-vous également du maquillage pour des occasions telles que les mariages, les anniversaires, des cocktails ou autres? Si oui comment faire pour bénéficier de ces services?

Maquillage pour Halloween par Amora Make-up

Amora: Oui bien évidement! Je suis assez diversifiée. Pour bénéficier de mes services c’est simple, je réponds +237 680 773 105 ou vous pouvez me contacter à travers mon compte instagram @amora_makes_up.

Maquillage pour un mariage ou un cocktail par Amora Make-up

Stephie Eyoum: Comment envisagez-vous votre carrière? Avez-vous des projets pour le Cameroun?

Amora: De prime à bord je voudrais être plus qu’une maquilleuse professionnelle. Je souhaiterais être à la tête d’un grand empire pour ne pas dire d’un institut de beauté. Il sera essentiellement consacré à l’embellissement des femmes et pourquoi pas des hommes, ainsi qu’à la promotion des valeurs Africaines au travers de l’art visuel. Le Cameroun est bel et bien concerné, car c’est ici que je compte bâtir cet empire. De plus les jeunes passionnés par le maquillage pourront bénéficier des formations que nous organiserons.

Stephie Eyoum: Une dernière pour la route Amora, quel conseil donneriez-vous à ces jeunes qui voudraient se lancer dans le métier de maquilleuse professionnelle ou à ceux qui veulent entreprendre de manière générale par rapport à notre économie?

Amora: Il faut toujours se consacrer à ce qu’on aime réellement , être créatif et par dessus tout déterminé. La détermination est le facteur déclencheur de tout projet. Enfin il faut tout confier à Dieu car comme on a l’habitude de si bien dire l’homme propose et Dieu dispose.

Stephie Eyoum: Ce fut un plaisir Amora de vous interviewer, merci pour votre temps. Vous êtes une source d’inspiration pour cette jeunesse.

Maquillage artistique fait à l’occasion de la fête de la jeunesse par Amora Make-up

Amora: Merci Stephie, le plaisir est partagé.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here